LIFE FOR A CHILD + THE DIABETIC ASSOCIATION AU BANGLADESH PARTENAIRES POUR SAUVER DES VIES


 

Life for a Child soutient les jeunes qui vivent avec le diabète dans certaines des communautés les plus vulnérables du monde. En plus de l’histoire partagée ci-dessous, vous pouvez en savoir plus sur leur travail auprès des jeunes comme les sœurs rwandaises Ineza et Rebeka sur ToClimbAThousandHills.org.

Bushra est une artiste ; elle a fréquenté une école d’art et aime dessiner, bricoler et coudre des vêtements. Elle vit à Dhaka, la capitale animée du Bangladesh, avec son père, sa belle-mère, ses deux jeunes frères et sa jeune sœur. Ensemble, la famille fait face au diabète de type 1 et à la surdité de Bushra.

Lorsque Bushra avait 13 ans, ses parents ont remarqué que des fourmis étaient attirées par son urine. Ils ont également remarqué des mictions fréquentes, ainsi qu’une perte de poids. La famille l’a emmenée à l’hôpital où on lui a finalement diagnostiqué un diabète.

Son père était choqué et effrayé. À l’époque, la mère de Bushra suivait des traitements contre la leucémie, dont elle est finalement décédée en 2017. À travers les larmes, le père de Bushra explique : “Bushra ne peut pas parler, elle ne peut pas entendre correctement, on lui a diagnostiqué un diabète, et sa mère se battait contre un cancer du sang. Je ne savais pas comment j’allais gérer tout cela. En raison de la maladie de sa mère, il ne semblait pas possible de s’occuper correctement de Bushra également.”

VIVRE AVEC LE DIABÈTE À DHAKA

Après le diagnostic initial de Bushra, elle a été orientée vers le Bangladesh Institute of Research and Rehabilitation in Diabetes (BIRDEM), dont le département d’aide sociale abrite l’Association des diabétiques du Bangladesh (BADAS). En raison de l’âge et de la situation financière de Bushra, l’équipe du BIRDEM a pu l’inscrire au programme Life for a Child, une organisation qui aide les jeunes diabétiques à accéder à des fournitures et à une éducation sur le diabète, et qui s’associe à des organisations de soins locales comme la BADAS pour fournir des soins.

Grâce à Life for a Child, Bushra et sa famille ont appris à gérer le diabète et à mener une vie saine. Aujourd’hui, Bushra dispose d’un système de soutien complet avec des médecins, des éducateurs et d’autres professionnels de la santé. Elle reçoit également gratuitement de l’insuline, des bandelettes et un lecteur de glycémie.

Les familles comme celle de Bushra ont souvent du mal à accéder aux ressources et aux fournitures au Bangladesh. Kamrul Huda, responsable du programme Life for a Child de l’Association des diabétiques du Bangladesh (BADAS), explique comment la complexité du système de santé peut rendre difficile l’accès des jeunes aux soins dont ils ont besoin.

“La responsabilité du gouvernement est de prévenir et de traiter les maladies de notre population gratuitement ou à un coût minimal par le biais du système public de prestation de soins de santé”, explique Huda. “Le système de prestation de services de santé du Bangladesh est un réseau complexe de départements de santé publique, d’institutions non gouvernementales (ONG) et d’institutions privées.”

RECEVOIR DES SOINS À TRAVERS BADAS ET LIFE FOR A CHILD

La BADAS a joué un rôle essentiel en tant qu’extension du gouvernement du Bangladesh pour aider les citoyens à gérer leur diabète. Trente pour cent de tous les patients diabétiques du Bangladesh reçoivent des services gratuits, notamment de l’insuline, de la part du département d’aide sociale de l’association au BIRDEM.

La BADAS est la plus grande association de lutte contre le diabète au monde. Elle compte 114 établissements de santé et plus de 500 centres de traitement du diabète agréés dans tout le Bangladesh. Plus de 3 000 patients y bénéficient de services gratuits grâce au programme – Bushra est l’un d’entre eux. Le père de Bushra a perdu son emploi à cause de la pandémie de COVID-19. Il nous a confié que “sans le soutien de Life for a Child, je n’aurais pas pu sauver la vie de ma fille”.

Le soutien dont Bushra a bénéficié lui a non seulement sauvé la vie, mais a aussi contribué à améliorer sa santé mentale. Bushra a reçu une aide psychologique dans le cadre de son traitement du diabète au BIRDEM ; depuis, elle s’est remise à dessiner.

Personne ne devrait avoir à se priver des médicaments et des fournitures vitales dont il a besoin chaque jour simplement pour survivre. Si vous souhaitez soutenir les efforts de Life for a Child et aider les personnes dans le besoin à travers le monde, découvrez comment vous pouvez aider sur LifeforaChild.org.

Life for a Child estime qu’aucun enfant ne devrait mourir du diabète. Découvrez comment vous pouvez aider à soutenir les jeunes qui vivent avec le diabète dans certaines des communautés les plus vulnérables du monde sur leur site web. Le travail de Beyond Type 1 avec Life for a Child est sponsorisé par Lilly Diabetes.