KOKO L’HARICOT, LA MARQUE DE VÊTEMENTS PERSONNALISÉS POUR LES SUPER HÉROS QUI VIVENT AVEC UN DT1


 

Rencontrez Emilie, 34 ans, aide-soignante et créatrice en couture depuis 6 ans. Maman de deux beaux enfants de 6 et 3 ans, elle vit en Auvergne et a ouvert sa boutique en ligne de vêtements évolutifs pour enfants, enfants diabétiques, femmes enceintes et maman allaitantes. Chez Koko l’haricot, tout est fait avec amour en Auvergne et réalisé avec du coton certifié biologique et éthique. 

 

 Comment le diabète est-il entré dans ta vie ?

Marcus avait 16 mois, il buvait énormément, ses vêtements, ses couches et son lit étaient mouillés rapidement. Il avait perdu du poids et une asthénie. Nous partons aux urgences, Marcus est diagnostiqué diabétique de type 1. S’ensuit 26 heures de réanimation et 10 jours d’hospitalisation. Nous sortons un mardi pour revenir le vendredi de nouveau en urgence pour hypoglycémie récalcitrante. Résultat : une gastro-entérite. Nous voilà de retour chez nous après une semaine d’hospitalisation, nous prenons conscience que notre vie à tous les quatre sera différente.

 

 Comment le diabète a changé ta famille ?

Nous avons pris le parti de l’accepter rapidement, le diabète et arriver en même temps que le confinement du coup nous avons pu prendre le temps et n’avions pas l’extérieur à gérer tout de suite. Koko, c’est le prénom que Marcus a choisi pour nommer son diabète qu’il considère comme un ami qui l’accompagne dans ses bons comme ses moins bons moments du quotidien

 Aujourd’hui grâce au diabète j’ai rencontré des personnes exceptionnelles et créé Koko l’haricot.

 

 Peux-tu nous présenter Koko l’haricot ?

 

Koko l’haricot est la solution pour super héros DT1. Nos vêtements sont pensés, conçus et fabriqués en Auvergne avec le plus grand soin, mais surtout avec beaucoup d’amour. Pour faciliter le quotidien des petits comme des grands, une poche est intégrée dans chaque vêtement. Il est possible d’y glisser une pompe à insuline, un récepteur, un pdm, une solution de resucrage ou tout simplement les trésors collectés au hasard d’une balade.

Crapahutez et explorez en toute liberté !

 

 Qui est Koko ?

Koko, c’est le prénom que Marcus a choisi pour nommer son diabète. Et parce que ce sont aussi mes petits Koalas.

 

Comment ton fils portait-il sa pompe avec tubulure avant d’utiliser la pompe patch Omnipod ? Comment le vivais-tu au quotidien ?

Au tout début, il la portait avec une ceinture, mais la ceinture le gênait, elle lui tenait chaud. Il n’aimait pas quand la tubulure dépassait, car il se l’accroche.

Du coup j’ai commencé à adapter ses vêtements, Marcus a adoré il était fier et heureux avec des étoiles plein les yeux.

 

Comment fonctionne Koko ? D’où viennent tes matières premières ?

Actuellement, tous les 1 er weekend de chaque mois il y a une ouverture des commandes pour pouvoir bénéficier d’un avantage exclusif. Les commandes restent possibles le reste du mois. 

Il y a plein de projets en cours qui arrivent d’ici peu : des tissus avec des designs exclusifs avec un clin d’œil DID. Et ensuite, à la demande, je suis en train de créer une gamme pour ado et adulte petit à petit.

 

Comment peut-on commander ? 

Les commandes s’effectuent sur le site www.kokolharicot.fr. Vous pouvez suivre les actualités sur Instagram @kokolharicot et Facebook sur Koko l’haricot.

 

 

Les mamans d’enfants dt1 sont fantastiques : penses-tu qu’elles sont suffisamment accompagnées ?Où trouves-tu du soutien ? 

Pour être honnête, Marcus a une diabétologue exceptionnelle qui répond toujours présente. Cela ne suffit pas, quand on rentre c’est tout notre quotidien qui est impacté dans nos habitudes, on se retrouve seul chez nous perdu avec la peur : la peur des chiffres, la peur de mal faire, la peur d’abîmer notre fils, la peur de l’inconnu. Cette peur, on est seul à la gérer.

On n’a pas de mode d’emploi qui nous explique les solutions possibles des galères par exemple (les chaleurs, le froid, les maladies, la gestion de certains repas, l’école). Ce qui nous a aidés ce sont les réseaux sociaux, les échanges avec d’autres mamans de super héros et des personnes qui vivent avec le diabète. Il y a une communauté et heureusement qu’elle existe, elle apporte une réassurance, un confort et des conseils avec leur expérience .

Que manque-t-il selon toi ? 

Un mode d’emploi avec des astuces !

 

WRITTEN BY Nina Tousch, POSTED 07/11/22, UPDATED 07/16/22

Nina vit avec un diabète de type 1 depuis 2012. Elle est notre correspondante française et a rejoint l'équipe Beyond Type 1 en 2021. Son diabète ? Elle en a fait une source d'inspiration. Elle a crée le webzine Le Diabète Enchaîné et le site internet Diabetopole, deux médias qui questionnent le diabète de type 1. Vous pouvez retrouver Nina ainsi que son humour piquant sur @diabetopole.