Augmentation Des Diagnostics de DT1 au Mali: Une Effrayante Réalité


 

 

En 2007, seulement 28 personnes âgées de moins de 25 ans vivaient avec un diabète au Mali. Vingt-huit personnes en vie.

Sur plus de 13 millions d’habitants à cette époque.

De 2007 à 2016, 460 personnes de moins de 25 ans ont été diagnostiquées avec un diabète de type 1. Ces données semblent suggérer que le DT1 était extrêmement rare dans cette enclave africaine jusqu’en 2007, date à laquelle, soudainement, il y aurait eu une épidémie de diabète de type 1 parmi les jeunes dans le pays. La réalité est bien plus sombre que cela.

Ce n’est pas que le DT1 n’existait pas au Mali. Il n’était juste pas diagnostiqué ou suffisamment pris en charge, et d’innombrables vies ont été perdues. Grâce à l’intervention de Life for a Child et de l’ONG Santé Diabète, des centaines de vies maliennes ont été sauvées. Aujourd’hui, plus de 700 personnes sont soutenues par Life for a Child et Santé Diabète au Mali.

Des Mesures Vitales

Pour Life for a Child, les enfants ne devraient pas mourir du diabète. Ce qui a commencé comme un programme pilote en 2000 pour aider les enfants avec un DT1 dans les pays à faibles ressources est aujourd’hui un programme qui soutient plus de 22 000 jeunes dans 43 pays dans le monde. L’organisation s’est d’abord développée en Afrique en 2004. Le Mali était l’un des premiers pays à bénéficier de son intervention.

Santé Diabète a été fondé en 2001 par Stéphane Besançon dans le but d’aider les Maliens diabétiques à avoir accès à un traitement et aux soins essentiels. Ils ont commencé à travailler en 2003 et ont dû faire face à de nombreux défis.

Besançon, l’actuel directeur de l’organisation a déclaré à Beyond Type 1 “À l’époque (en 2004), il n’y avait que 10 enfants en vit avec un diabète de type 1 et un seul spécialiste dans la capitale à Bamako. Les médicaments, comme l’insuline, n’étaient disponibles que dans le secteur privé, ils coûtaient chers et étaient quasi inaccessibles pour la majorité des patients. Il était urgent de créer une structure qui garantisse la prise en charge du diabète au Mali.”

Life for a Child travaille aux côtés d’institutions locales comme Santé Diabète, et leur collaboration a été révolutionnaire. Graham Ogle, manager de Life for a Child dit de Santé Diabète que “ la réussite dépend de ces champions locaux. Les choses peuvent changer, et ce fut le cas au Mali.”

Tandis que Santé Diabète travaille de près avec le gouvernement Malien pour s’assurer que les soins et l’éducation au diabète sont fournis, Life for a Child apporte du matériel tel que de l’insuline, des aiguilles, des bandelettes, des tests d’HbA1c, des ressources éducatives et d’autres éléments.

AUGMENTATION DES DIAGNOSTICS DE DT1 ET INCIDENCES

Depuis 2007, date à laquelle Life for a Child et Santé Diabète ont commencé à fournir des soins aux jeunes de moins de 26 ans vivant avec un diabète au Mali, la population diabétique a augmenté de manière exponentielle. Une étude publiée plus tôt cette année a révélé que, lors des 10 premières années du programme, la prévalence de DT1 a substantiellement augmenté chaque année, passant de 0,43 (pour 100 000 habitants) à 2,90 en 2016.1 C’est une augmentation de presque 600%.

PRÉVALENCE DU DT1 CHEZ LES JEUNES DE MOINS DE 25 ANS. LES BARRES D’ERREUR MONTRENT DES INTERVALLES DE CONFIANCE DE 95%.

 

L’incidence de DT1 a aussi régulièrement augmenté de 2007 à 2016 tout au long de l’étude. Les taux d’incidence ont atteint leur plus haut point en 2014, suite à une campagne d’affichage menée par Life for a Child en 2013. L’organisation a affiché 1 600 posters dans les centres de santé du pays, sensibilisant ainsi la population aux symptômes du DT1, ceux-là même qui sont souvent ignorés et mortels.

CREDIT IMAGE: LIFE FOR A CHILD

 

Le diabète au Mali est bien plus présent qu’il y a 20 ans.

“ La collaboration entre Santé Diabète, Life for a Child et les autorités Maliennes a changé la vie des enfants et des jeunes adultes vivant avec un diabète de type 1”, a expliqué Besançon. “La situation aujourd’hui est radicalement différente au Mali, grâce au développement des services de diabétologie et d’endocrinologie à l’Hôpital National du Mali, qui comprend d’ailleurs une unité pour les enfants… et à l’ouverture de 32 cliniques spécialisées dans le diabète dans différentes régions du Mali et dans le district de Bamako qui prennent en charge plus de 20 000 patients avec un diabète de type 2… au spécialiste de DT1 à l’hôpital au Mali et à 10 cliniques spécialisées dans le DT1 dans les régions du Mali qui prennent en charge 950 jeunes vivant avec un DT1.”

Plus que des Chiffres

Dama Doumbia a 21 ans (et est un excellent joueur de foot!) et vit au Mali. Il a récemment envoyé la vidéo ci-dessous à Life for a Child. Sans l’intervention de Santé Diabète et de Life for a Child, il ne serait probablement pas en vie aujourd’hui. D’après Besançon, “l’accès aux soins a permis à Doumbia de grandir et de devenir un jeune homme dynamique et brillant.”

 

1. Sandy JL, Besançon S, Sidibé AT, Minkailou M, Togo A, Ogle GD. Rapid increases in observed incidence and prevalence of Type 1 diabetes in children and youth in Mali, 2007–2016. Pediatr Diabetes. 2021;1–7. https://doi.org/10.1111/pedi.13191This content was made possible in part with support from Lilly. Beyond Type 1 maintains full editorial control of all content published on our platforms.

WRITTEN BY Todd Boudreaux, POSTED 07/16/21, UPDATED 07/16/21

Todd a reçu un diagnostic de diabète de type 1 en 2000, et depuis, il plaide officieusement pour le DT1. Avant de rejoindre l'équipe de Beyond Type 1, Todd a écrit et produit des émissions de télévision pour Discovery Channel, Travel Channel et Animal Planet.