Compter les glucides comme un pro — un guide pour les parents


 

 

Compter les glucides comme un pro — un guide pour les parents

Compter les glucides avec précision est à la fois une science et un art. Une science qui demande du temps, de la pratique et beaucoup de travail. Lorsque les parents maîtrisent le calcul des glucides dès le début, cela devient une seconde nature pour toute la famille et cela peut améliorer la glycémie de votre enfant diabétique. 

Pour certains parents, compter les glucides peut avoir un impact émotionnel. C’est un rappel constant que votre fils ou votre fille ne peut plus « juste manger de la nourriture » et être un enfant. À la place, les enfants et les parents doivent devenir des diététiciens et des mathématiciens experts pour compter chaque morceau de nourriture et donner de l’insuline en se basant sur cette estimation. Et c’est dur ! En tant qu’éducatrice agréée en diabète et étant moi-même diabétique de type 1, j’ai besoin de rappels constants sur le comptage des glucides. 

En réalité, les recherches montrent que la plupart des personnes diabétiques comptent les glucides de façon inexacte. Une étude publiée dans le Clinical Diabetes Journal a examiné l’exactitude du calcul des glucides chez les personnes diabétiques en leur faisant passer un test de glucides et en leur faisant deviner les quantités de glucides dans 18 aliments différents. Le résultat n’était pas exceptionnel. La note moyenne des participants au test était de 59 % sur 100 % — une note insuffisante selon n’importe quel standard ! Malgré les progrès de la technologie, les nouveaux analogues de l’insuline et les meilleurs traitements, le calcul des glucides n’a pratiquement pas changé depuis les années 1920. Il faut toujours compter les glucides pour mieux évaluer l’administration d’insuline. Mais laissez-moi vous rappeler pourquoi il est si important de compter les glucides avec précision. 

Pourquoi est-ce important ?

  • Des études montrent que les personnes ayant de meilleures aptitudes à compter les glucides ont un meilleur contrôle. La précision et la constance sont toutes deux essentielles ! 
  • Compter les glucides est le meilleur moyen d’équilibrer la glycémie, encore mieux que de limiter les sucres ou de compter les calories.. 
  • Un comptage inexact des glucides peut entraîner une hypoglycémie ou une hyperglycémie en estimant mal l’insuline avant les repas. 
  • Les adolescents ayant les compétences les plus précises en matière de calcul des glucides (moins de 10 g d’erreur) avaient un meilleur contrôle de la glycémie et un taux d’HbA1c plus faible.

Parents, vous êtes tenus de faire la plus grande part du travail. Pour l’instant du moins, ou jusqu’à ce que votre enfant soit prêt à commencer à compter les glucides et à faire des calculs par lui-même. Les enfants peuvent être initiés au concept de glucides dès 6 ans : quels aliments contiennent des glucides et quelle est la taille de leurs portions. Mais ne vous attendez pas à ce qu’ils fassent tous les calculs d’insuline et de glucides avant d’être plus âgés.

De nombreux parents ont tendance à rester bloqués sur un nombre fixe de glucides par repas. En d’autres termes, je constate que les parents comptent la « même » quantité de glucides par repas qu’ils comptaient lorsque leur enfant venait d’être diagnostiqué. En réalité, les quantités de glucides changent à mesure que les enfants grandissent. Certains jours, l’apport en glucides sera plus ou moins élevé, selon l’activité. C’est là l’avantage de compter les glucides — cela vous permet une plus grande souplesse pendant les repas qui ne sont pas un régime fixe. 

Un calcul inexact des glucides est également associé à une augmentation de la glycémie après les repas. Si la glycémie est constamment au-dessus de la valeur cible après les repas, un médecin ou nutritionniste devrait évaluer vos compétences en matière de calcul des glucides. Bien qu’il soit impossible d’être un « compteur de glucides professionnel », vous pouvez devenir très fort pour « estimer » correctement.  

7 stratégies simples pour maitriser le calcul des glucides 

  1. Lisez l’étiquette : c’est le moyen le plus pratique de compter les glucides. N’oubliez pas de vous concentrer sur le nombre total de grammes de glucides et non sur les sucres. (Les sucres sont un type de glucide qui est déjà inclus dans la quantité de glucides.) Ne tombez pas dans le « piège de l’étiquette » qui consiste à ne manger que des aliments portant une étiquette nutritionnelle par crainte de mal calculer les glucides. Vous pourriez manquer des éléments nutritifs importants qui ne se trouvent pas dans une boîte, mais qui se trouvent dans les fruits, les légumineuses et les légumes. N’ayez pas peur de sortir des sentiers battus et d’apprendre d’autres façons de compter les glucides. 
  2. Utilisez des systèmes de mesure pour chaque repas de la journée : comme une cuillère ou d’autres ustensiles de cuisine. En gardant une cuillère ou un verre à l’intérieur de la boîte de céréales, vous n’oublierez pas de prémesurer les aliments au fur et à mesure que vous les servirez. De plus, faites des vérifications mensuelles en demandant à vos enfants de mettre leurs portions habituelles de céréales ou de pâtes dans un bol, puis de les placer dans un verre mesureur pour estimer la taille réelle des portions.  
  3. Utilisez une balance : la façon la plus précise de compter les glucides est de loin une balance. Elle est idéale pour estimer les aliments qui ne sont pas toujours accompagnés d’une étiquette, comme les fruits, les céréales peu connues, les légumes et même les pâtisseries et le pain. Il suffit de peser l’aliment sur une balance et de le multiplier par le facteur individuel de glucides. Heureusement, il existe de nouvelles balances qui génèrent instantanément une étiquette nutritionnelle et vous aurez uniquement à chercher l’aliment. Placez la balance à portée de main. De cette manière, vous prendrez l’habitude de compter les glucides avant les repas. 
  4. Créez votre base de données personnelle : la plupart des enfants mangent des aliments similaires chaque jour. Créez votre propre base de données en gardant à portée de main un cahier où vous inscrirez les aliments typiques du petit déjeuner, les collations préférées et même les plats composés comme les soupes et plus encore. 
  5. Gardez des post-its en vue : pour les enfants qui commencent à apprendre à compter les glucides, placez des post-its ou des étiquettes visuelles sur les goûters qu’ils ramènent à l’école ou sur les aliments non étiquetés comme les fruits ou les gâteaux faits maison. 
  6. Fiez-vous à la technologie : heureusement, de nouvelles applications ont rendu le calcul des glucides plus facile. Vous pouvez même chercher sur Google n’importe quel aliment pour trouver l’information nutritionnelle, cependant, toutes les informations ne sont pas exactes. Essayez d’utiliser des applications comme Gluci-Chek, Calorie King (en anglais), My Fitness Pal, Figwee (en anglais) pour vous aider à compter les glucides avec précision. 
  7. Pratiquez, pratiquez, pratiquez ! : oui, vous pouvez être un excellent interprète d’étiquettes nutritionnelles, mais à quoi ça vous servira si vous allez au restaurant et que vous n’avez aucun moyen de faire une estimation. Dans le diabète, la pratique est souvent plus importante que la théorie. Pratiquez à la maison, où vous pouvez prendre le temps de mesurer les aliments ou utiliser des ustensiles pour vous aider à estimer les portions en un coup d’oeil. Au bout d’un certain temps, vous gagnerez en confiance et vous ferez l’estimation la plus exacte possible. Après tout, le calcul des glucides n’est jamais parfait, mais il peut être proche de la valeur cible et c’est ce qui compte ! 

REFERENCES

  1. MEADELT, RUSHTON WE. ACCURACY OF CARBOHYDRATE COUNTING IN ADULTS. CLINICAL DIABETES 2016 JUL; 34(3): 142-147. HTTPS://DOI.ORG/10.2337/DIACLIN.34.3.142
  2. BISHOP FK, MAAHS DM, SPIEGEL G, ET AL. THE CARBOHYDRATE COUNTING IN ADOLESCENTS WITH TYPE 1 DIABETES (CCAT) STUDY. DIABETES SPECTRUN 2009;22:56–62.

 

 

.

 

 

WRITTEN BY MARINA CHAPARRO, nutritionniste/diététicienne agréé, éducatrice en diabète agréé, titulaire d’une maitrise en santé publique, POSTED 01/06/20, UPDATED 04/07/21

Marina Chaparro, nutritionniste/diététicienne agréé, éducatrice en diabète agréé, titulaire d’une maitrise en santé publique, est une experte en nutrition pédiatrique et en diabète. Elle est porte-parole de l'Academy of Nutrition and Dietetics et fondatrice de Nutrichicos, un centre bilingue de nutrition pour enfants et familles à Miami, Floride. Marina vit avec le diabète de type 1 depuis qu'elle a 16 ans.